Ouragan & coup de mer   

On peut parler d’ouragan lorsque le vent atteint ou dépasse la vitesse moyenne de 33 m/s, soit 117 km/h. En zone littorale, le risque est celui d’une « marée de tempête » ou « coup de mer » impliquant la submersion des côtes basses meubles : le vent pousse en effet la mer à l’intérieur des terres sous forme de déferlantes particulièrement destructrices ; la faiblesse de la pression atmosphérique qui va de pair avec ces vents puissants s’accompagne en outre d’une surcote marine (élévation temporaire du niveau de la mer) qui peut atteindre dans certains cas jusqu’à 3 m. Ces submersions sont souvent aggravées par les inondations fluviales occasionnées par les fortes précipitations qui frappent en même temps à l’intérieur des terres.

Mesures élementaires de précaution :
• Maintenir toutes les parties extérieures de l’habitation en état et s’assurer que le toit est solidement ancré, ainsi que les gouttières, clôtures et autres objets divers.

Lorsque qu’un ouragan est annoncé :
• Attacher les objets qui pourraient être projetés.
• S’assurer que portes et fenêtres sont solidement fermées.
• Couvrir les fenêtres afin de prévenir les projections de verre dans l’éventualité où elles se briseraient et en   éloigner les lits autant que possible.
• Ecouter les communiqués à la radio et s’informer des prévisions météorologiques.
• Annuler déplacements et réunions, ne pas envoyer les enfants à l’école.

S’il existe un risque de coup de mer :
• Obturer les fenêtres faisant face à la mer. Boucher également les canalisations situées à l’intérieur du   domicile.
• Envisager la possibilité de se rendre plus à l’intérieur des terres.

Pendant l´ouragan :
• 
Rester au domicile, du côté sous le vent de l’habitation (à l’opposé du côté frappé par le vent).


Skúlagata 21 | 101 Reykjavík | S:444 2500 | Fax: 562 2665 |
Netfang:almannavarnir[hja]rls.is